Extrait #46 Roman: Virage la fin d’une tourmente

#46 Extrait Roman Virage la fin d’une tourmente.
A Chaque fois que nous déclarons que ce que nous vivons n’a pas lieu d’être, à chaque fois que nous résistons à ce qui nous arrive, nous risquons de maintenir la situation plus longtemps. Tout ce à quoi l’on résiste, persiste. Quand nous prenons le temps d’accueillir du mieux que nous le pouvons ce qui arrive dans notre vie et plus nous nous offrons la possibilité de suivre le courant, dans beaucoup plus de fluidité.

Certes, il est plus facile d’accueillir la joie que la tristesse, plus facile d’accueillir le calme intérieur que la colère, plus facile d’accueillir les bonnes nouvelles que les mauvaises…Pourtant, accueillir nous élève, accueillir n’est pas se résigner, n’est pas renoncer, c’est considérer que ce qui est a sa raison d’être, en l’accueillant on se libère, en l’accueillant nous nous libérons.

Très belle semaine à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *